Le Chant d’Anoroer : Servitude (t. 1)

2

Issu du peuple, Kiriel se voit offrir la main de Lérine, fille de Garenthiel d’Anoroer, souverain du royaume des Fils de la Terre. Ce mariage, destiné à assurer la longévité d’une royauté consanguine, est loin de faire l’unanimité et sera le déclencheur d’une guerre sans précédent, alimentée par la soif de pouvoir de la caste dominée. Complots, meurtres et jeux de séduction ponctuent le premier tome de ce qui s’annonce comme une riche saga en cinq volets. Les géants (divinités de cet univers) et les dragons côtoient ce qui ressemble beaucoup à une civilisation moyenâgeuse. Le dessin est somptueux, précis et soutenu par une colorisation naturelle dans des tons ocre et sépia. Fort et sans retenue, un très bon début de série. À suivre.

Publicité