Là où tombent les hommes. Airborne 44 (t. 1)

0

Prometteuse, elle s’annonçait, cette bande dessinée en deux tomes de Philippe Jarbinet, particulièrement pour les maniaques finis, mais lésés, de la série «Band of Bro­thers», car elle tient ses engagements dans les premières pages. L’authentique transpire dans les détails, et le récit de cette patrouille de G.I. égarés (en Alsace? Dans les Ardennes?) en décembre 1944, de ce déserteur allemand, de cet enquêteur S.S., nous accroche, une histoire sobre de révolte, de compassion et de rédemption qui nous change des conspirations apocalyptiques à la mode. Dommage que l’intrigue tombe dans le rocambolesque à la fin du premier tome: on termine la lecture d’Airborne 44 pas réellement déçu ― il y a des scènes d’action bien composées dans les dernières pages ―, mais avec l’impression d’un rendez-vous manqué avec un classique du genre.

Publicité