Histoire couleur terre (t. 1)

0

Histoire couleur terre met en scène, dans un petit village de la Corée rurale traditionnelle, une mère ayant repris seule la petite auberge de son mari décédé, sous les ragots des villageois, tandis que sa jeune fille s’éveille doucement à la féminité, au rythme des printemps qui se succèdent. En effet, quoi de mieux que la saison printanière, avec son air humide et ses arbres en fleurs embaumant l’air, pour distiller cette douce symbolique de l’épanouissement du beau sexe? Ce manwha, qui signifie bande dessinée en coréen, est une pure merveille : avec un rythme de narration lent et caressant, il propose un joli jeu d’alternances graphiques, entre ses scènes de dialogue aux personnages ronds et souples, et ses surprenants panoramas naturels, d’un bel hyperréalisme stylisé. Une émouvante ode à la femme et à la nature, d’un romantisme sincère.

Publicité