Épinard de Yokiko (L’)

0

D’un érotisme séducteur, cette BD intimiste nous fait vivre des émotions hors du commun. Voici la confidence, sur le mode autobiographique, d’un Casanova bédéiste, amoureux du Japon et des Japonaises…Boilet va au-delà des clichés habituels du genre en transcendant son propos de façon à nous le rendre plus probant. L’efficacité du ton, du dessin, des croquis et des recompositions photographiques alimentent et assurent la justesse d’un scénario qui use d’astuces temporelles pour nous représenter le travail d’écriture en cours en simultané avec l’évolution du sentiment amoureux du protagoniste.

Publicité