Dracula (t. 1)

7

Avec ce premier tome d’une série de deux, Hippolyte a su montrer un Dracula classique tout aussi effrayant qu’envoûtant. Par ailleurs, toutes les conventions dites « traditionnelles » de la BD y sont éclatées, ce qui en fait sa particularité. Nul besoin de vous en dire plus sur ce vampire maintes fois utilisé, adapté et tarabiscoté. Alors pourquoi porter un regard sensible et personnel sur une œuvre qui n’a pas besoin d’introduction ? D’aucune raison, seulement pour prendre plaisir à suivre cette grande histoire à travers le trait d’Hippolyte.

Publicité