Nos libraires craquent

Littérature québécoise

Les libraires - Numéro 96

Synapses

Premier roman de Simon Brousseau, ce petit bijou d’intelligence et de concision fonctionne selon le principe voulant qu’ultimement toute expérience, aussi anecdotique soit-elle, puisse atteindre à l’universel en convoquant ce fameux plus petit dénominateur commun au-delà duquel nos identités propres ne comptent plus. Les dizaines de microhistoires racontées au fil de ce roman brillant commencent par être vécues par des personnages, pour ensuite insensiblement n’être plus revendiquées par personne et sembler n’arriver qu’à celle qui les lit. La forme particulière du récit, entièrement rédigé à la deuxième personne du singulier, tend à conforter ce sentiment. Humain, trop humain? Non. Rien n’échappe de nos petites lâchetés ou grandeurs quotidiennes dans ce livre aussi franc que fin, à mi-chemin entre la nostalgie et le cynisme. Qu’il nous parle de chien, de drogue, de sexe, d’amitié, de mains moites, de pommes, de petites annonces, de statistiques, d’acné, de bagels, de javelot, de tatouage ou de chaton guillotiné, Simon Brousseau réussit chaque fois l’étonnant pari de dédramatiser le tragique tout en en captant la profondeur, de la même façon qu’il parvient à doter le puéril et le trivial d’une portée dépassant le simple bavardage. À lire et à faire lire!    

Par Philippe Fortin, Marie-Laura
Synapses Simon Brousseau
Cheval D'aout Editeur , 2016 Aussi en numérique Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Synapses