Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Les oiseaux parlent au passé

François Guerrette ne sera pas le premier jeune poète à publier des poèmes où règne un sombre désespoir devant le monde contemporain. Mais les cris de révolte ne sont jamais vains. Surtout si dans la forme, le poète réussit à créer sa propre musique dans la déconcertante uniformité de ce qui paraît régulièrement chez nos éditeurs. Parmi les sujets abordés, cette immense solitude créée par l’individualisation programmée qui atténue toute velléité de révolte: «J’écris à la première personne du pluriel/mais elle ne répond jamais.» De ce «nous» qui reste muet, l’auteur garde «le regard nombreux de peurs surpeuplées». À chaque poème, tout flambe et l’hécatombe retourne le poète à la page blanche: «Me reste le silence fossile/de quelques mots rares/ préservés par hasard/poème blanc sur fond blanc.» Un auteur qui promet.
Par Guy Marchamps, Clément Morin
Oiseaux Parlent au Passé (Les) François Guerrette
Poetes De Brousse , 2009 Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Les oiseaux parlent au passé