Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Le chef-d’œuvre

Fuir le bonheur, voilà la solution pour devenir un grand écrivain! Si en plus cette décision nous permet de critiquer le capitalisme bourgeois qui prédomine en Occident, c’est encore mieux. Ainsi, nous suivons le personnage principal dans sa quête du malheur, accompagné par nul autre que son chat Ernest (d’après Hemingway). Son processus sera interrompu à tout moment par les acolytes colorés qui meublent sa vie. Tout y passera: drogue, amour, alcool, peine d’amour. Le style d’écri­ture fluide de l’auteur et l’emploi de jeux de mots acrobatiques font de ce roman une merveille de lecture, même lorsque le retour en arrière devient impossible pour le protagoniste. Nous ne pouvons faire autrement que d’encourager l’auteur dans sa démarche et d’espérer que le tout n’aura pas été vain.
Par Isabelle Prévost-Lamoureux, La Maison de l’'Éducation
Chef d'Oeuvre (Le) Sébastien Filiatrault
Alain Stanke , 2008 Aussi en numérique Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Le chef-d’œuvre