Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Des champs de mandragores

La courageuse maison d’édition La Peuplade poursuit avec brio son mandat, «L’art doit peupler le territoire», et publie cet hiver un recueil de poésie exceptionnel de Jean-François Caron. On y retrouve une poésie qui joue sur les atmosphères et qui touche aux grands mystères de la vie: la naissance, la mort, l’intensité des sentiments de joie, de douleur… On y perçoit également une forme d’exploration de ce qui ne peut se dire, mais s’exprime par un questionnement sur les «expressions limites» comme le cri. L’auteur semble écrire comme on photographie l’instant; ses vers, libres, rappellent parfois le haïku. C’est un recueil incroyablement beau et invitant, publié dans la région qui l’a vu naître. Il propose une forme de renouveau dans le paysage poétique et sera en mesure de devenir, dans quelques années, un ouvrage phare en poésie québécoise contemporaine.
Par Sophie Gagnon-Bergeron, Les bouquinistes
image non disponible
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Des champs de mandragores