Il y a trente ans déjà que tourne Sauvez mon âme, la chanson éponyme de l’album de Luc De Larochellière paru en 1990. Depuis, cet auteur-compositeur-interprète s’est affiché comme l’un des meilleurs paroliers du Québec. Dans le tout récent Homme de paroles et d’images (Station T), il propose une incursion tout en images et en humour dans l’univers de ses chansons, un livre écrit à la manière d’un carnet de notes et qui régalera à coup sûr les amoureux de ses textes. En plus de savoir écrire, chanter, composer et dessiner, Luc De Larochellière est un grand lecteur. Il partage avec nous ici trois livres qui ont été importants dans son parcours de lecteur.

Un loup est un loup
Michel Folco (Points)
C’est un des livres que je recommande le plus souvent. Lui et son prédécesseur Dieu et nous seuls pouvons. Histoire peu banale des quintuplés Tricotin et surtout de l’un d’entre eux, Charlemagne Tricotin. On y retrouve plusieurs de mes éléments préférés; de l’histoire, de l’humour, des personnages singuliers. Le tout servi dans un langage jouissif en lui-même.

 

 

La fée carabine
Daniel Pennac (Folio)
Encore une histoire de famille peu banale et une saga à suivre à travers plusieurs romans (dont les trois premiers sont particulièrement délicieux). On s’attache à chaque membre de la famille Malaussène. Famille soudée par le grand frère Benjamin (bouc émissaire de profession) que l’on voudrait tous avoir dans sa famille. On aime aussi d’amour toute cette faune de Belleville qui les entoure. Une vraie intrigue, de vrais personnages, de l’humour (toujours) et ce petit quelque chose qui fait qu’on se sent mieux en refermant le livre.

 

L’homme aux cercles bleus
Fred Vargas (J’ai lu)
Je ne pouvais pas ne pas recommander un roman policier… c’est ce que je lis le plus. Dans le genre, Fred Vargas est une de mes romancières préférées (eh oui, c’est une femme). Premier roman de Vargas que j’ai lu. C’est aussi celui où apparaissent le commissaire Adamsberg (policier instinctif qui ne comprend pas toujours très bien lui-même comment son cerveau fonctionne) et son fidèle compagnon Adrien Danglard (père monoparental, un peu alcoolique et doté d’une culture encyclopédique). Déjà, le rapport entre ces deux-là vaut le détour, mais en plus, l’intrigue est toujours bien ficelée et au rendez-vous.

Photo : © Luc De Larochellière

Publicité