Dossier

Entrevues

Articles

Chroniques

Thérèse Casgrain. La gauchiste en collier de perles

Fille d’un des plus grands financiers de son temps, née littéralement avec une cuillère d’argent dans la bouche, Thérèse Forget-Casgrain avait tout pour mener une vie de grande bourgeoise, sans trop se préoccuper du sort de son prochain. Elle choisira pourtant de mener une vie de combat, remportant la bataille du suffrage féminin d’abord, puis de nombreuses autres ensuite. C’est cette vie que nous raconte Nicolle Forget. La biographie qu’elle présente est essentiellement centrée sur les innombrables engagements de Thérèse Casgrain et s’intéresse moins à sa vie personnelle, ce qui donne une œuvre fascinante portant sur les luttes de cette femme et une vue de l’intérieur du mouvement féministe, mais en dit bien peu sur la personne derrière ses combats.

Dans la cage

Dans la cage s’adresse aux lecteurs qui croient que la vraie littérature peut aussi faire mal. Dans un style hachuré, entre prose et poésie, la dualité domine. Alternant entre le passé, où le personnage est blessé émotionnellement, et le présent, où il est un prédateur irrésistible, ce livre amène à percevoir de manière marquante ce qui peut changer un homme radicalement, ce qui peut le blesser au point de le transformer. À travers trois lieux fréquentés par le personnage principal – le banc de parc où son ex l’a quitté, le bar gai qui devient son terrain de chasse et son appartement –, l’auteur exploite aussi les tabous : le VIH, la coke, les relations familiales complexes, le sadomasochisme, le désir. C’est un roman à l’image du héros : acide, violent et passionné.

Publicité