Dossier

Entrevues

Articles

Chroniques

Annabel

Roman sur l’identité et l’acceptation de soi-même, mais aussi sur l’ignorance, Annabel est un livre puissant sur l’ambiguïté sexuelle, les secrets et les tabous. Nous suivons l’histoire de Wayne, né hermaphrodite. L’action se passe au Labrador, en 1968. Les contradictions de l’existence y sont décrites avec finesse, poésie et fragilité. Les lieux, les paysages, les saisons et le quotidien sont extrêmement importants, car ils sont l’âme de cette histoire. La vie est ici décrite comme une chanson triste, où la douleur côtoie sans cesse la tendresse. Voilà un roman non conventionnel, qui questionne le lecteur et l’envoûte en même temps. La famille y est une intrigue, les personnages des énigmes, et la vie d’une violence inégalée.

Sur mesure

Le deuxième roman de Catherine McKenzie est écrit avec une plume rafraîchissante et humoristique. À 33 ans, Anne Blythe a une envie désespérée d’avoir une famille, cumule les échecs amoureux et jalouse la vie de ses proches. Lorsqu’une mystérieuse carte apparaît sur son chemin comme une possibilité d’espoir, elle ne peut que se laisser porter par la vague. On suit donc avec plaisir Anne dans sa folle aventure du mariage arrangé, où s’entremêlent bien des destins. Sur un fond d’amitié, de tromperie, d’amour et pour couronner le tout, d’un soupçon de la belle chaleur du Mexique, ce roman est fait sur mesure pour le public féminin. En prime : la version numérique pour iPad se trouve dans le livre.

Publicité