Souvenirs liquides

19

Après avoir exploré les liens paternels et autres tissus familiaux dans ses dernières œuvres, François Turcot revient à la charge avec un recueil de poésie sucrée, aérienne, désaltérante, croquante et d’une infinie beauté. Parfums et saveurs sont au détour de chaque page, en heureuse compagnie de souvenirs sépia et d’apartés intimistes. Écrit dans un style ciselé et fort rythmé, Souvenirs liquides nous rafraîchit et nous réchauffe, nous plonge au sein des beaux soirs d’été, nous donne l’impression de croquer à pleines dents dans un agrume et de boire un peu de soleil. Car les mots peuvent après tout être des fruits.

Publicité