Terres d’enfance

2

On dit avec raison que les voyages forment la jeunesse. Ajoutons que parfois, voir du pays change radicalement une vie. C’est qui est arrivé à la photographe américaine Kevin Kling, qui, à 22 ans, a foulé la frontière afghane. Un quart de siècle plus tard, elle a sillonné des territoires d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie où seuls les intrépides osent s’aventurer, immortalisant sans relâche des visages d’enfants. Ses photos ont été exposées dans les plus grandes galeries du monde. Bel album offert à un excellent rapport qualité-prix, Terres d’enfance regroupe quelque cent vingt magnifiques portraits en couleurs, classés par continent et précédés d’une texte court mais détaillé expliquant, entre autres, la façon dont les prises de vue ont été effectuées, l’identité des sujets et leurs mœurs.

Publicité