Jeune Homme en colère (Le)

3

La vie de Pierre Gauvreau commence avec ses ancêtres, qu’on nous présente libres penseurs comme lui. Le principal intéressé est marqué dès son plus jeune âge par le sceau de la marginalité puisque son sort, à 3 ans à peine, est confié aux soins de sa mère (nous sommes en 1925…), son père se volatilisant dès la naissance de son deuxième fils, Claude. Forts de la conscience d’être à part et encouragés par les femmes peu banales qui les entourent, les deux Gauvreau prendront rapidement le chemin des arts, sans jamais manquer d’audace. Il fait bon observer cette fierté et cette intégrité chez un acteur de la Révolution tranquille qui, des années plus tard, à 79 ans, exprime sa colère contre des funérailles nationales qui vont à l’encontre des convictions du défunt, son ami Jean-Paul Riopelle. Bonne biographie qui, en traçant avec force détails l’itinéraire de Gauvreau, ne manque pas de nous renseigner sur l’histoire du Québec et de l’art. En prime : de charmantes photos d’époque et des reproductions d’œuvres.

Publicité