Je suis un bum de bonne famille

13

Depuis toujours, on parle de Jean-François Bertrand comme le député, le ministre, le leader parlementaire et, depuis la sortie de son livre, le toxicomane… Pour ma part, le témoignage du politicien m’a fait découvrir un être humain. Rien de plus, rien de moins. De page en page, l’auteur s’est présenté à moi ; il s’est dénudé. Il a fait tomber un masque qu’il portait depuis trop longtemps… En effet, je suis d’avis que la force de ce livre réside dans le fait que l’auteur a réussi à dédramatiser son état, son statut d’homme qui fait de lui une entité unique, imparfaite, mais combien sensible, forte et courageuse. Voilà ce que je découvert en lisant Je suis un bum de bonne famille. J’ai rencontré quelqu’un ; j’ai rencontré un homme comme il y en a partout dans le monde…

Publicité