Grande Thérèse : L’Escroquerie du siècle (La)

0

La Grande Thérèse ou l’art du mensonge. Peu connue du grand public aujourd’hui, Thérèse Daurignac fut pourtant à la source d’un scandale financier qui faillit engloutir toute la gauche française au début du siècle. Petite enfant pauvre de province, genre d’Emma Bovary qui aurait réussi, Thérèse rêvait de châteaux somptueux et de grande vie. Menée par une devise féroce, « Je veux, j’aurai », elle a effectivement réussi à se hisser au sommet de la hiérarchie sociale, recevant écrivains et hommes politiques, le tout sur la base de propriétés fictives et d’héritages imaginaires. Pendant vingt ans, elle vécut de mensonges, de manipulations et de mises en scène, protégée par son mariage avec une famille politique puissante, jusqu’à ce que la vérité éclate. Elle entraîna dans sa faillite les économies de milliers de particuliers, le suicide de plusieurs de ses créanciers et la démission du Président de la République. Une histoire et un personnage fascinants, racontés par la biographe du peintre Henri Matisse.

Publicité