Frères de tranchées

2

Y a-t-il eu réellement une trêve entre les belligérants la nuit de Noël 1914, comme l’a suggéré le film de Christian Carion? Au vu des quelque 8 millions de morts qu’a compté la Première Guerre mondiale, l’événement semble surréaliste. D’ailleurs, pas plus les documents officiels que les propos des vétérans interrogés n’ont reconnu les faits. Quels sont donc les documents qui attestent la réalité de cette trêve? Sont-ils fiables? Comment le vérifier? Et quelles seraient les motivations sous-jacentes à ces négations? Le livre qu’ont préparé Marc Ferro et ses trois éminents collaborateurs répond avec brio à ces questions. Surtout, il nous fait découvrir une réalité complexe et insoupçonnée. Car oser franchir la no man’s land pour fraterniser avec l’ennemi, c’est résister à l’ennemi intérieur qui menace tout fantassin :
l’«ensauvagement». La lecture ne laisse pas indemne.

Publicité