Clarence Gagnon. Rêver le paysage

8

Clarence Gagnon, peintre, graveur et illustrateur, naît à Montréal en 1881. Après sa formation artistique, il fait la connaissance d’Horacio Walker, chez qui il passe plusieurs étés à Sainte-Pétronille, à l’île d’Orléans. En 1904, Gagnon s’embarque pour l’Europe. Sur un peu moins de trente-cinq ans de carrière, il en passe dix-sept en France. Entre plusieurs visages possibles de l’artiste, c’est ici celui de peintre paysagiste qui émerge. Son parcours est en effet retracé au MNBAQ à travers plus de 200 peintures, gravures et illustrations; au Québec, les montagnes enneigées et les paysages automnaux de Charlevoix ont grandement inspiré le peintre. Dans une salle, on peut scruter à la loupe les plaques de cuivre gravées par l’artiste. Dans une autre sont exposés sous verre Grand Silence blanc et Maria Chapdelaine, les livres que C. Gagnon a illustrés. Au MNBAQ jusqu’au 10 septembre 2006 et au MBAC du 6 octobre 2006 au 7 janvier 2007.

Publicité