Ars Sacra. L’art chrétien de l’Antiquité tardive à nos jours

4

Une somme imposante : tant par son format géant (30 cm sur 44 cm) que par le panorama qu’il couvre, cet ouvrage grand public nous en met plein la vue. Qu’on en juge : sur 800 pages, il décline les splendeurs de l’art religieux, de l’époque paléochrétienne au XXe siècle, abordant Byzance et Rome, les sièges des empires chrétiens d’Orient et d’Occident, les haut et bas Moyen Âge, le baroque, le néoclassicisme, jusqu’aux réalisations plus récentes parmi lesquelles on n’oublie pas celles de Gaudí. Bien que l’ouvrage soit majoritairement consacré à l’architecture, mentionnons que la peinture, la sculpture, les reliquaires, les trompe-l’œil, les fresques et les mosaïques y sont aussi représentés. Chacune des époques, chacun de ces domaines pourrait faire l’objet à son tour d’un ouvrage de même envergure, mais les amateurs de beaux livres et d’architecture y trouveront certainement de multitudes occasions de se plonger dans une iconographie impressionnante, jumelée à un texte clair et simple.

Publicité