Sang et l’Or (Le)

4

Plus convaincant que le tome précédent (Merrick), Le Sang et l’Or s’attarde au destin de Marius le Romain, artiste et philosophe transformé en immortel à l’époque glorieuse des Césars. Comme en pays de connaissance, le fan sera ravi de renouer avec le mentor de Lestat qui, s’adressant à Thorne, un buveur de sang créé à l’ère des Vikings, confesse les hauts faits de sa longue existence. Fidèle à l’univers luxuriant chargé d’érotisme, de mystère et d’intelligence qu’Anne Rice a su donner à sa fourmillante fresque, l’attrait du roman réside principalement dans le lettré, raffiné et si torturé Marius. Témoin privilégié de la chute et de la renaissance des grands empires de ce monde, il est sans nul doute l’un des personnages les plus séduisants des « Chroniques des vampires ».

Publicité