Orgueil et préjugés et zombies

2

Comme toute lectrice passionnée par les romans de Jane Austen, j’étais un peu sceptique en commençant ma lecture où, au fil des pages, des zombies envahissent l’Angleterre et le quotidien de la famille Bennet. Je crois qu’il faut en prendre et en laisser dans ce cas. On ne peut passer sous silence le courage de l’auteur Seth Grahame-Smith, qui a dû travailler d’arrachepied afin de juxtaposer son histoire d’horreur à ce portrait de société. Je ne pouvais m’empêcher d’aller jeter un coup d’oeil à la version originale du roman afin de voir à quel point le texte était transformé. Je me dois de concevoir que même l’ironie s’adapte bien à son nouvel environnement. Seul bémol, j’aurais ménagé cette pauvre Charlotte Lucas, même si on sait que le ridicule ne tue pas. Une lecture à vos risques et périls!

Publicité