Traversées nocturnes

5

Bordeaux, 1794. Pierre est emprisonné et écrit à Suzanne. Son dernier jour est arrivé. En attendant, il se remémore sa rencontre avec elle, en Nouvelle-France. C’était en 1734, lorsque son père décida d’aller rejoindre là-bas un oncle qui le réclamait. Ils étaient alors en deuil… de sa mère et de sa soeur. Alors il nous raconte comment tout cela est arrivé : la rencontre de son père, Jean-Luc, avec Marie-Claire, la mère de Suzanne, elles aussi en deuil d’un mari et d’un frère. C’est l’histoire de deux destins tragiques qui n’ont pu s’unir comme ils l’auraient voulu. Un roman extrêmement touchant qui nous amène dans des sentiments purs, au contact de ce qu’il y a de plus profond en nous. À découvrir!

Publicité