Les manifestations

4

Il y a tout d’abord Paul Desrosiers, qui travaille à la Société d’histoire de Sherbrooke. Son couple s’est depuis déjà longtemps délité, sa fille entretient une passion morbide pour les maladies, et une certaine madame Allard, de la Société de généalogie, lui fait des misères et empiète sur son espace autant que faire se peut. Il y a ensuite Victor Hugo, en plein délire spirite durant son exil sur l’île de Jersey. Tables tournantes, convocations grandiloquentes, conversations ontologiques, velléités de grandeur. Mais il y a aussi André Breton et Philippe Soupault, aux balbutiements du surréalisme. Et Marcel Duchamp, dont l’œuvre iconoclaste finira par venir boucler la boucle de ce roman d’une finesse narrative tranquillement géniale. Un très bon moment de lecture.

Publicité