La Traduction est une histoire d’amour

0

Dans La Traduction est une histoire d’amour, Jacques Poulin nous convie à la rencontre de Marine, jeune Irlandaise, traductrice, et d’un vieil écrivain de Québec, Jack Waterman (comme les plumes du même nom). Ayant fait connaissance au cimetière où Marine vient rendre visite à sa mère décédée, Jack lui déniche un chalet à l’île d’Orléans. Leur récente amitié se cimente alors qu’ils partent à la recherche de Limoilou, jeune propriétaire d’un chat mystérieusement abandonné sur l’île. Nous les suivons dans les péripéties de leur enquête et nous observons la complicité et l’attachement qui se développent. La traduction, noyau du roman, nous montre comment Marine et Jack se rejoignent dans l’amour de « la musique des mots » qu’ils partagent : des personnages, humains et félins, que nous sommes heureux d’avoir rencontrés. Tout cela exprimé avec une économie de mots sûrement longuement ciselés. Un roman réconfortant.

Publicité