L’épidémie de VHS

2

Avec un côté glauque bien assumé, L’épidémie de VHS surprend par la véracité de son extrémisme. On y suit Häxan, une adolescente qui tente de découvrir qui elle est à travers l’art et l’excès, et sa rencontre fatale avec Léo-Lune, un jeune artiste déchu de la métropole venu se réfugier en région. Porté par une prose teintée de termes propres aux milléniaux, ce court roman se démarque par les réalités hybrides qu’il expose du début à la fin. On alterne entre Montréal et Colombier; entre l’adolescente cherchant à devenir une adulte et l’adulte agissant en adolescent égoïste; entre les expériences psychotropes trash et la tranquillité de la nature. Un récit excessif qui, par son exploration identitaire et culturelle, révèle une beauté brute.

Publicité