Comme des animaux

10

Avec ce premier roman, Eve Lemieux frappe fort. D’un langage cru mais authentique, l’auteure raconte l’histoire de Philomène Flynn, jeune femme dans la vingtaine au haut potentiel destructeur. Thanatologue de profession, Philo aime quand ça fait mal. Les plaisirs de la chair éphémère l’entraînent dans une valse qui, paradoxalement, l’enchante et l’affaiblit. Heureusement, il y a l’art ; malheureusement, il y a l’alcool, la drogue et, surtout, les hommes. À coup de pertes et de deuils, la bête qui lui dévore le cœur se nourrit, s’établit. Véritable tour de force de Lemieux, qui réussit à présenter chutes, rechutes, refus et excès dans une narration qui coule de source, au point où on en oublie l’enjeu principal du récit : la maladie mentale.

Publicité