Arvida

5

Hier encore, la ville d’Arvida m’était inconnue. Aujourd’hui, je la vois et je la sens. «Quel intérêt?», diront certains. Celui de la découverte évidemment! La découverte de personnages singuliers, pas tous attachants, mais tous intéressants, troublants. La découverte, surtout, d’un nouvel auteur et de son talent. Samuel Archibald place ses histoires à Arvida (pour la plupart), mais elles pourraient tout aussi bien se passer à l’autre bout du monde (c’est d’ailleurs le cas pour l’une d’elles). De toute façon, ce n’est pas pour Arvida que l’on poursuit la lecture, c’est pour le style de l’auteur, qui nous transporte depuis le divertissement léger jusque dans un univers lourd, inquiétant, dérangeant. Un livre à lire alors que l’automne est à nos portes et que la nostalgie nous étreint.

Publicité