Moisson noire 2001

5

Pour un lecteur de la francophonie, le polar est essentiellement affaire de roman. La nouvelle policière est, de ce côté-ci de la frontière linguistique, assez peu pratiquée et lue. Aux États-Unis, pourtant, c’est presque une institution, et la plupart des auteurs de romans l’ont d’abord pratiquée. Chaque année, Otto Penzler, éditeur américain, demande à un écrivain d’éplucher les anthologies, les Mystery Magazine et autres Murder and Obsession pour choisir le meilleur de la récolte. En lisant le choix de Donald Westlake pour 2001, on constate que le modèle classique du roman policier est rarement suivi dans la nouvelle : la trilogie meurtre-enquêteur-découverte du coupable a peu cours ici. Mais le mystère, la noirceur et l’humour sont au rendez-vous. Un livre idéal pour découvrir un genre littéraire négligé.

Publicité