Meurtre à Westmount

5

Mon amie Helen m’a parlé, l’an passé, de ce Canadien anglais, auteur de romans policiers des années 1950. Je ne le connaissais ni d’Ève ni d’Adam : les deux solitudes… Lorsque j’ai appris, au printemps, qu’Hurtubise avait mis la main sur cette parcelle du patrimoine littéraire montréalais, j’en ai été ravi. J’allais découvrir ce David Montrose, né Charles Ross Graham (1920-1968) dans les Maritimes et décédé à Toronto. Go west, young man! Son arrêt au pays de Pax Plante – c’est l’époque de la commission Caron; allez voir l’exposition au Centre d’histoire de Montréal – lui donnera l’occasion d’écrire trois romans, les deux autres ayant pour lieu de crime Dorval et le mont Royal. L’enquêteur, gros buveur de whisky et de Dow, mène son enquête en fréquentant de sombres tripots afin de découvrir le pot aux roses. C’est noir à souhait! Et vivement que l’éditeur publie les autres enquêtes de Russell Teed!

Publicité