Mauvaises nouvelles

1

Mauvaises nouvelles met de nouveau en scène le héros fétiche de Westlake, John Dortmunder, voleur de son état et fier de l’être. John se retrouve toujours embrigadé dans des casses improbables où tout se déglingue malgré une préparation irréprochable. Mais John est un malin qui, malgré les bosses et les revirements, s’en tire toujours. Cette fois, il est fauché à la suite d’un vol raté dont il s’est tiré de justesse, et contraint d’accepter sans enthousiasme un boulot « au dessous de sa condition » que son complice, Andy Kelp, a déniché sur le Web. Ils sont engagés par trois arnaqueurs, dont une Indienne, Petite Plume. Le « travail » consiste à substituer un cadavre à un autre afin qu’une inhumation judiciaire prouve un lien génétique direct entre Petite Plume et son soi-disant grand-père issu d’une tribu officiellement éteinte, les Pottaknobbee. Cependant, les arnaqueurs, qui voulaient doubler Dortmunder et ses amis, sont mal tombés. Avec ce scénario loufoque où Westlake se paie une tranche de politically correct, le lecteur est entraîné dans une cascade de rebondissements fantaisistes plus drôles les uns que les autres. C’est hilarant et ça se lit d’une traite.

Publicité