L’Énigme San Giovanni

0

Flavia est le stéréotype de l’Italienne moderne, inspectrice à la brigade des vols d’œuvres d’art. Elle est délurée, vive et obstinée. Son ami et bientôt mari, Jonathan Argyll, est anglais. Marchand de tableaux timide et follement amoureux, il est un chercheur infatigable dès qu’il est question d’œuvres d’art. Ils doivent unir leurs forces lorsqu’une icône de la Vierge et de l’enfant Jésus, objet d’une profonde dévotion en raison des pouvoirs qu’on lui attribue, est dérobée dans un monastère. Entre les moines, un restaurateur flamboyant et une ancienne voleuse, Flavia doit marcher sur des œufs. D’autant plus que son patron, le général Bottando, est muté et qu’il lui a offert la direction du service. Drame cornélien pour Flavia, mais savoureux polar pour le lecteur, L’Énigme San Giovanni est, comme toujours, chez Pears, bien documenté, et l’intrigue, maîtrisée.

Publicité