Intime pulsion

3

Cité-dortoir mais aussi cité-dépotoir conçue par un architecte dément, Acid Row est l’hôte involontaire d’un pédophile relocalisé par les services sociaux. La fuite de cette information déclenche une paranoïa chez les citoyens bien-pensants, qui organisent une manifestation. Celle-ci tourne rapidement à l’émeute, à la suite de la disparition d’une adolescente et de l’implication de jeunes délinquants désœuvrés. Jusque-là, ce roman ressemble étrangement à Sans dommage apparent, de Ruth Rendell. Mais si cette dernière était plus noire et politique, Minette Walters possède un sens du suspense et de l’intrigue à nul autre pareil, et sait développer des situations, des personnages, lâches ou courageux, criants de vérité. Un très bon polar, malgré un certain manque d’originalité — pourtant la marque de commerce des premiers romans de Walters.

Publicité