Effets sont secondaires (Les)

1

Employé d’une clinique de fertilité, Isidore Sganarelle Étienne-Laurent (Isel, pour les intimes) s’est monté une combine pour le moins originale, axée sur l’enlèvement et le trafic d’embryons congelés ! Mais cette manigance qu’il croyait sans risques ne tarde pas à dégénérer en poursuite rocambolesque impliquant les héritiers de POL, défunt chanteur québécois adulé à travers le monde et géniteur des embryons portés disparus, et ses légions de groupies, prêtes à n’importe quoi pour porter le bébé de leur idole. Étoile du genre noir au Québec, André Marois nous offre avec ce troisième roman un véritable petit bijou, à la fois drôle par le ton enlevé et grave par les questions éthiques qu’il aborde. Peuplé de personnages originaux, fertile en rebondissements surprenants, Les Effets sont secondaires se laisse lire… comme un polar !

Publicité