Une folle équipée : Les Aventures d’Eddie Dickens (t.2)

5

Après Une folle famille, les aventures d’Eddie Dickens se poursuivent et le pauvre garçon n’en a pas fini avec son entourage plutôt bizarroïde. En résumé (s’il est possible de faire une chose pareille !) : on soupçonne Eddie d’avoir volé un cercueil, on l’emprisonne, on le libère, il se retrouve entre les mains d’affreux bandits qui se servent de lui pour arriver à leur fin ! Calamité ! Qu’adviendra-t-il donc du pauvre Eddie ? Dans l’univers de Philip Ardagh, ce qui arrive à son héros importe peu. La trame est un simple prétexte pour amuser et déjouer ses lecteurs (qu’on imagine composés principalement de petits garnements). En fait, à l’instar de l’auteur et éditeur québécois Robert Soulières, l’auteur a créé un monde absurde, farfelu, loufoque, sans queue ni tête (je crois que vous avez compris l’idée !) pour le plaisir des mots et de la lecture.

Publicité