Rester vivante

2

À travers le long monologue intérieur de la jeune Jo, Catherine Leblanc nous invite à découvrir (ou plutôt à se rappeler) les affres et les gouffres de l’adolescence. Au fil de son texte, l’auteure nous présente une jeune fille qui se débat non seulement contre le carcan familial qui l’oppresse, mais surtout contre elle-même et les vestiges de son cocon d’enfance. Véritable condensé des noirceurs adolescentes, ce texte âpre et difficile d’accès dans ses premières pages est surtout un prétexte pour voir l’émancipation d’un regard et d’une personnalité se dégageant peu à peu des lourdeurs de l’adolescence. À partir de 14 ans

Publicité