Lorsque nous vivions ensemble (t. 2)

1

L’amour qu’éprouvent Kyôko et Jirô l’un pour l’autre se trouble. Ne se comprenant pas vraiment et étant la cible de jugements de leurs proches, ils se blessent mutuellement jusqu’à en devenir cruels. Après son
avortement, Kyôko sombre dans la dépression et tente de se suicider. Prise en charge par son beau-père, elle est envoyée dans une institution. Jirô lui reste fidèle, même s’il ne reçoit aucune nouvelle. En peu de mots, avec toujours la même poésie, le mangaka enfonce lentement ses personnages dans un univers de détresse, de solitude, d’anxiété et de névrose. Les passages en psychiatrie sont très chargés émotionnellement. Ce deuxième tome est bouleversant, surtout après la légèreté du premier. Mais ici on ne nous ment pas: la vie et l’amour sont souvent très complexes.

Publicité