Le lion et l’oiseau

4

Dans cet album magnifique, ode à l’amitié, Marianne Dubuc se surpasse, encore une fois. Le texte, discret, accentue certains pas – sages, en précise d’autres. La lecture s’effectue d’abord et avant tout par l’image. Marianne Dubuc sait faire flotter l’émotion, laisser l’illustration raconter son histoire, manier le silence, permettant au lecteur de vivre l’album de l’intérieur, de s’en imprégner. Mais au-delà de tout cela, la relation entre le lion et l’oiseau est touchante. À l’instar de la relation texte-image, celle des deux comparses repose sur la complicité, la tendresse, le silence, l’attente. On ressort de cette lecture le coeur un peu gonflé, rempli de toute la beauté de cette histoire. Dès 6 ans

Publicité