La grande tricoteuse

18

Félix a perdu son papi. Depuis, mamie tricote sa peine à longueur de journée avec toutes les laines de la maison qui lui tombent sous la main. Elle tricote et tricote, jour après jour, au fil des confidences qu’elle partage avec Félix. Le tricot s’allonge, se faufile par la fenêtre et sème à travers la ville bonheur et chaleur au gré de sa fantaisie. Mamie a une façon bien à elle de soigner sa peine, et il faut y mettre le temps qu’il faut! Agnès Grimaud et Marion Arbona nous offrent un livre sur le deuil d’une très belle poésie et d’une grande sensibilité, à l’intérieur duquel les images et le texte s’harmonisent parfaitement.
Au-delà du deuil, c’est avant tout une histoire sur la vie, les souvenirs qui nous nourrissent, la famille qui nous unit et l’amour qui nous porte. Dès 3 ans

Publicité