La fourmi et la cigale

106

Sur le ton et le rythme de «La cigale et la fourmi», Françoise Sagan a réécrit la célèbre fable de La Fontaine, en l’adaptant à la société des années 70. Notre fourmi travailleuse et économe a engrangé tellement de mouches et de vermisseaux qu’elle se retrouve avec un surplus de stock… Que faire? Peut-être que la cigale, sa voisine, sera intéressée par cette nourriture… Mais cette dernière, d’un «vous stockiez, j’en suis fort aise!», inverse les rôles… et la morale, car la cigale, tout en chantant, a bien profité de la saison estivale. Cette fable, malicieusement revisitée et joliment illustrée, fait la démonstration qu’il vaut mieux être cigale que fourmi… un peu comme Françoise Sagan le fut dans sa propre vie. Dès 5 ans

Publicité