Funérailles. Freaks’squeele (T. 2)

6

Déjà positivement emballé par le premier volume de la série, je ne me suis pas fait prier pour me précipiter sur ce deuxième opus, le jour même de son arrivée en librairie. Côté forme, rien de nouveau : tout est demeuré beau, léché et graphiquement génial, marqué par le dessin unique de Maudoux, à la fois sensuel et riche. Du reste, en ce qui a trait au scénario, il nous entraînera plus avant dans les péripéties des jumeaux Scipio et Pretorius, que les aléas du destin ont séparés de corps, mais non d’esprit. Progressant dans leurs écoles respectives, les jeunes héros s’illustreront l’un et l’autre, s’élevant vers la gloire (la ruine?), alors que les grands d’hier s’enfoncent dans de fangeux abysses. Vivement le tome 3!

Publicité