Drôle de peau pour un cabot

4

Saluons le retour de la créativité à La courte échelle ! D’abord l’arrivée de Puce en tout-carton, puis celle de la poésie pour ados et maintenant un nouveau format d’album avec deux titres* dont le plus beau, à mon avis, est assurément le second : Drôle de peau pour un cabot, l’histoire d’un cadeau peu banal où rides et peau en trop seront à l’honneur ; où la sincérité du ton côtoient l’humour quotidien et où la banalité cède le pas à la fraîcheur de l’enfance et de ses certitudes. Où le chien, sans mot dire, subira héroïquement les tentatives soi-disant salvatrices de son nouveau petit maître. Hilarant !

Publicité