Balivernes (Henri P.)

4

Le duo Scieszka-Lane ne fait jamais rien de banal. Rappelons-nous du Petit homme de fromage et autres contes trop faits. Henri P. Balivernes, le jeune extraterrestre, doit expliquer son retard à son enseignante exaspérée par le récidivisme. En guise de justification, il concocte une histoire abracadabrante tout en réinventant l’art du petit mensonge bénin. De bon cœur, notre enseignante, prompte à réagir aux situations délicates et soucieuse de récupérer un imaginaire débordant, tente bien de convertir cet exposé oral en composition écrite, seulement voilà, notre petit bonhomme vient de perdre son « zimulis » dans le feu de l’action ! Un zimulis ? me direz-vous… ne vous étonnez pas, cet album est truffé de mots empruntés à différents idiomes, de l’estonien en passant par le finnois sans oublier l’espéranto… Saurez-vous traduire tout seul ou devrez-vous utiliser le décodeur ? Voyez que le rire est ici plus qu’un simple élixir de jouvence, il est aussi une porte ouverte sur le monde.

Publicité