Amos Daragon, porteur de masques

4

Malgré un départ tapageur digne des pratiques commerciales les plus bassement mercantiles, le premier titre de la nouvelle série Amos Daragon est emballant ! Peu importe que la première édition à 0,99 $ ait été épuisée quelques jours suivant la sortie du livre ( ! ), le lecteur, qui est tout autre chose qu’un simple consommateur, en aura tout de même pour son argent. Une règle d’or : ne jamais apprécier la valeur d’un livre par sa valeur marchande, que le prix en soit élevé ou douteusement bas. Avec Amos Daragon, porteur de masques, l’aventure est au rendez-vous et le récit nous entraîne sans difficulté aucune dans un monde imaginaire habilement construit pour le seul plaisir des plus fins amateurs de fantastique. L’écriture est belle, sans ambages et, de ce fait, efficace : l’histoire aussi.

Publicité