Vous plaisantez, monsieur Tanner

3

Quand les maisons d’écrivains se font personnages de romans! Après un Nourrissier nostalgique dans Maison Mélancolie, voici un hilarant Dubois dans une chronique délirante des joies et des malheurs de la rénovation. Paul Tanner, quadragénaire plutôt pépère, documentariste animalier réputé pour sa patience, hérite de l’immense maison familiale dont il se doute qu’elle représente «un paquebot de soucis, un porte-avions d’emmerdements». Malgré tout, il décide de la restaurer. C’est le début du récit d’un chantier où les tous les corps de métiers semblent s’être donné le mot pour transformer sa vie en enfer : un plombier qui veut discipliner les tuyaux, un peintre paranoïaque, etc. Sans vouloir enfoncer le clou, c’est un véritable cauchemar! Ces moments d’anthologie nous rappellent avec plaisir les déboires de Tom Hanks dans Une baraque à tout casser (The Money Pit).

Publicité