Une vie à soi

0

Dans un moment de grand épuisement moral, Laurence Tardieu découvre le travail de la photographe Diane Arbus, exposé au musée du Jeu de Paume. C’est la révélation. Ces portraits de gens hors normes fascinent l’écrivaine. L’investissement de l’artiste dans la composition des photographies, qui n’hésite pas à se mettre en scène pour trouver l’atmosphère désirée, rend ses oeuvres encore plus fortes. Grâce à cette exposition, Laurence Tardieu réalise qu’elle n’est pas seule. Une autre femme venant de la bourgeoisie et ayant décidé de vivre de sa passion lui redonne le goût à la vie et à l’écriture. Leurs destinées sont semblables jusque dans leurs relations familiales et amoureuses. Ce récit est un véritable hommage au besoin de créer.

Publicité