Un jardin de papier

4

Dans une librairie de Québec dévastée par la guerre au XVIIIe siècle, une femme raconte. Il était une fois… un imprimeur à la recherche d’une histoire qui raconte l’infini sans jamais se répéter.  Accompagné de personnages sortis des Mille et Une Nuits, il traverse des mondes utopiques et réalistes. Il y rencontre l’amour, la guerre, la prison, son âme damnée, et bien des découvertes.  C’est un conte fabuleux, plein de tendresse, où la bêtise humaine cède place à l’espoir. Un jardin de papier est comme une mer de caractères typographiques qui  voguent en suivant le courant de l’imaginaire. C’est le livre qui nous suit partout sans être là, ce sont les mots qui ne s’oublient pas. C’est peut-être ça, l’infini.

Publicité