Sugar run

5

Après dix-huit ans derrière les barreaux, Jodi est remise en liberté. Enfermée à 17 ans, elle se découvre étourdie par sa liberté nouvelle. Alternant entre le passé et le présent, on saisit bien vite que peu importe le moment, Jodi se laisse entraîner par l’enivrante illusion amoureuse et la nonchalance provoquée par les drogues qu’elle se procure. Enchaînée par la culpabilité et par une promesse, elle veut vivre dans la maison de son enfance, à l’abri de ce monde sans compassion. Mesha Maren évoque une Amérique paumée, peu à l’écoute de ceux et celles qui veulent une deuxième chance. La plume incisive et juste, la construction soignée et précise du texte ainsi que cette atmosphère un peu sauvage qui plane font ce de roman une ode à la rédemption.

 

Publicité