Quatre soldats

3

Avec Quatre soldats, Mingarelli nous livre l’intimité d’une guerre vue de l’intérieur, sans référence ni de lieu ni de temps, conférant malheureusement à cette barbarie une portée universelle. L’auteur s’attache ici aux valeurs d’amitié, de solidarité, de complicité entre ces quatre, puis bientôt cinq soldats. Cette amitié est faite de gestes simples, de partages aussi précieux que rares d’une tasse de thé, d’une cigarette, d’un coin tranquille, de la peur, aussi. Ces hommes s’attachent également à la mémoire, avec l’importance que prennent les anecdotes de leur modeste mais précieuse vie commune, consignée par le plus jeune — le cinquième — soldat, le seul sachant écrire. Un roman lumineux dans les ténèbres que représentent toutes les guerres.

Publicité