Quand on refuse on dit non

4

Suite d’Allah n’est pas obligé, voici le dernier roman de feu Ahmadou Kourouma, ironiste talentueux. Coincé dans une guerre tribale, le petit Birahima poursuit sa quête d’un lieu sûr avec Fanta, la jeune femme qu’il souhaite épouser et dont il tente d’assurer la protection avec son « kalach ». Alors que celle-ci voit à son éducation en lui racontant l’histoire de la Côte-d’Ivoire dans toute sa complexité et toute sa corruption, le jeune héros, avec ses dictionnaires, en arrive aux conclusions simplistes d’un enfant. Il retient d’ailleurs que « le terreau de l’humus des charniers, c’est toujours bon pour le sol ivoirien, ça terreaute le sol pour les cultures du café, du cacao. » Voilà une exposition originale des paradoxes de la société.

Publicité